EN DIRECT SUR ALT RADIO DIRECT 00:00 - 19:00 : La playlist ALTRADIO

6 nouvelles réactions sur Facebook pour accompagner le mythique « J’aime »

8 octobre 2015

Facebook a annoncé jeudi soir l'arrivée de 6 nouvelles réactions en réponse à la demande d'un bouton "Je n'aime pas" par les utilisateurs.

6 nouvelles réactions sur Facebook pour accompagner le mythique « J’aime »
© 2015 - Facebook

Ça faisait longtemps que les utilisateurs de Facebook réclamaient un bouton « Je n’aime pas » pour accompagner le mythique bouton « J’aime ». Et on savait que Mark Zuckerberg lui-même avait entendu la requête et travaillait sur une version « plus positif ». C’est chose faite.

Facebook a annoncé l’arrivée de 6 nouvelles réactions pour accompagner « J’aime ». Ainsi, on pourra exprimer divers sentiments via une série d’émoticônes sous forme d’emojis comme le rire, la tristesse, l’étonnement, la colère, la joie ainsi qu’un coeur, qui sera sans doute plus fort qu’un j’aime.

Nos futurs nouveaux copains Facebook

Nos futurs nouveaux copains Facebook

Le chef de produit de Facebook, Chris Cox, a publié une vidéo montrant en détail ces nouveautés :

Today we’re launching a pilot test of Reactions — a more expressive Like button. As you can see, it’s not a “dislike” button, though we hope it addresses the spirit of this request more broadly. We studied which comments and reactions are most commonly and universally expressed across Facebook, then worked to design an experience around them that was elegant and fun. Starting today Ireland and Spain can start loving, wow-ing, or expressing sympathy to posts on Facebook by hovering or long-pressing the Like button wherever they see it. We’ll use the feedback from this to improve the feature and hope to roll it out to everyone soon.

Posted by Chris Cox on jeudi 8 octobre 2015

Ces nouvelles réactions seront testées dans un premier temps par les utilisateurs irlandais et espagnols. Le déploiement de cette nouveauté à travers le monde se fera de manière progressive, suivant si la greffe a pris dans les pays « bêta-testeurs ».

À partager sur les réseaux sociaux

Les derniers articles