EN DIRECT SUR ALT RADIO DIRECT 00:00 - 17:00 : La playlist Alt Radio

Connaissez-vous vraiment le père Noël ?

24 décembre 2018

On a tous plus ou moins cru à cette histoire de bonhomme en rouge apportant des cadeaux. On s’est souvent demandé qui se cachait sous cette barbe blanche. Et si le visage attendu n’était pas celui d’un jovial vieillard mais d’Arlequin ?

Connaissez-vous vraiment le père Noël ?
© Merry Old Santa Claus (détail) | Thomas Nast | 1863

Dans l’émission dédiée à la discrimination à l’embauche, les Électrons libres se sont demandé de quelle couleur était le père Noël. Pour eux, c’est une question de représentation culturelle, ce qui explique qu’en Occident il soit blanc. Si on part de saint Nicolas, effectivement, on comprend cet argument. Mais est-ce bien le cas partout ?

À l’instar d’Homère dont on ne connaît pas l’identité exacte – certaines théories admises par les chercheurs affirment qu’il y aurait même plusieurs Homère – le père Noël est une figure principalement légendaire, teintée d’histoire, de religion et de sorcellerie.

Un manteau vert

Que ce soit saint Nicolas ou le Père Fouettard, ces deux personnages portent une longue barbe et ressemblent d’une certaine façon à l’homme des bois, notamment dans le folklore germanique. D’ailleurs, dans beaucoup de réécritures de leur histoire, ils vivent dans la forêt. Le vert semble donc être une couleur toute indiquée pour ces deux hommes énigmatiques. Cela leur donne une aura un peu inquiétante, comme les ermites qui vivent reculés (ou comme Saroumane, au choix).

Le Hans Trapp
1953, Wintzenheim (Alsace, France)
Almanach de Wintzenheim
Photo sous la licence Creative commons

Diablerie et malveillance

Vous racontez à vos enfants que le père Noël passe par la cheminée ? Sachez que ce n’est pas un symbole anodin. C’est déjà étrange de proposer à un inconnu de passer par cet endroit exigu et, disons-le franchement, dangereux. Mais il existe des pays où c’est le diable qui passe par là. L’une de ses figures est le roi Hérode (oui, celui qui a massacré des milliers de bébés). Des légendes autrichiennes et savoyardes affirmaient jusqu’à il y a encore quelques dizaines d’années qu’il s’invitait dans les maisons pour kidnapper les enfants. Une bonne idée pour calmer vos bambins s’ils ne veulent pas dormir, n’est-ce pas ?

Autre figure, mais pas moins angoissante : Arlequin. Si vous pensez au truculent personnage de la commedia dell’arte, oubliez. Descendant du Chasseur sauvage Hellequin qui terrorisait les gens au Moyen Âge (ou Hérode pour les intimes, encore lui), il a toujours avec lui une hotte (ça ne vous rappelle rien ?) dans laquelle il emmène les enfants. Il porte un masque, dissimulant son identité. Méfiez-vous des personnages que vous croyez connaître et qui vous font rire.

« Le Père Noël fait rarement peur, lui aussi ; il est vrai qu’on entend parfois des pleurs lorsque des parents attendris forcent leur jeune enfant à prendre place sur les genoux du personnage ventripotent et si terriblement barbu, preuve de ce que les petits bien souvent perçoivent avec plus d’acuité les grands mystères de l’univers et des êtres… »

in Histoire véridique du Père Noël, Karin Ueltschi, éditions Imago

Wodan’s wilde Jagd
Friedrich Wilhelm Heine
1882

Histoire éternelle

Quelle que soit l’histoire, le père Noël est une figure distincte, avec des attributs, des symboles bien à lui. Vous avez bien sûr rencontré des tas de père Noël déguisés. Mais avez-vous déjà croisé le vrai père Noël ? Vous pensez que non, que ce sont des fables pour assagir les enfants. Et pourtant…

Dans le dessin animé Les secrets merveilleux du Père Noël, Noël voue sa vie aux autres. Il devient un vieillard et les nymphes des bois demandent aux dieux de lui accorder l’immortalité :

« Il a fait une chose que nous, les immortels, nous n’avons jamais réussi à accomplir.

– Et quel est donc ce prodige digne des dieux ?

– Il leur a offert des cadeaux bien plus précieux que des jouets. Il a appris aux enfants qu’il était important de donner et de chérir, qu’il fallait toujours croire et espérer. Quand ils grandissent, ces cadeaux sont présents dans leur cœur. Grâce à lui, les hommes ont eu, année après année, plus de cœur. »

Sur ces paroles, Noël devient éternel.

Dans La Véritable Histoire de Noël de Marko Leino, Nicolas est un mortel comme les autres. Il finit un jour par s’éteindre, après avoir dédié sa vie aux enfants. Mais il a marqué ses contemporains, et a laissé en héritage la générosité, l’amour et le don de soi. Les adultes qui l’ont côtoyé ont compris combien il était beau de donner et de faire plaisir. Alors ils ont pris le relais, pour que la légende de cet homme solitaire perdure. Et ce secret s’est transmis au fil des générations.

Aujourd’hui, le père Noël existe en chacun de nous. Nous sommes tous des figures de ce mythe. Chaque personne que vous croisez dans la rue possède en elle cette magie incroyable, celle d’apporter la joie. Vous l’avez aussi, répandez-la.

Pour plus de renseignements sur le mythe du père Noël, je vous invite à lire Histoire véridique du Père Noël de Karin Ueltschi chez Imago.

À partager sur les réseaux sociaux

Les derniers articles sur Panoramas