EN DIRECT SUR ALT RADIO DIRECT 00:00 - 19:00 : La playlist Alt Radio

Polisseur : dans les ateliers de l’orfèvrerie

10 mars 2019

Je vous emmène à la découverte d’un métier peu connu, sous le brillant des cuillères, derrière les vitrines des musées avec Bruno, ouvrier en orfèvrerie chez Christofle.

Polisseur : dans les ateliers de l’orfèvrerie
© Bruno dans l'atelier

Les machines et outils

Touret et tampons

Le polissage s’exerce sur un touret (la machine au fond à droite). On y met un mandrin avec le tampon adéquat (les pièces sur la gauche), dans l’ordre : emeri, brosse, sisal, feutre, calicot et flanelle. Grâce à ces outils, le métal brut et oxydé devient brillant et sans défaut pour l’étape de l’argenterie. Vient ensuite l’avivage avec le calicot et la flanelle. Suivant les tampons placés sur le touret, Bruno met différentes pâtes plus ou moins abrasives. Il applique les pièces contre les tampons pour les travailler. Un touret fait 2800 tours par minute.

Exemples de pièces de haute orfèvrerie

Vasque à champagne avant polissage et argenture

Vasque à champagne finale

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’homme-orfèvre

 

Pour en découvrir plus, rendez-vous sur le site de Christofle.

À partager sur les réseaux sociaux

Les derniers articles